lycee covid lyon

Des lycéens lyonnais se plaignent de l’insuffisance de sécurité sanitaire

Suite à des appels de plusieurs syndicats, de nombreux lycées ont été bloqués en France ce mardi. Tel n’a pas été le cas de Lyon ou les lycéens n’ont pas manqué de manifester leur colère et indignation.

Vague de protestation contre le manque de sécurité sanitaire

Dans la journée du mardi, les lycéens parisiens ont bloqué leurs établissements en guise de protestation contre l’absence de mesures contre le coronavirus. C’était suite à un communiqué du mouvement national des lycées qui faisait un appel à la mobilisation lycéenne. Le syndicat déplore particulièrement l’ouverture des écoles alors que les moyens font défaut. Sont dénoncés également, le non-respect des gestes barrière et de distanciation sociale dans les couloirs et les cours des écoles.

De nombreuses écoles et parents d’élèves ont rejoint le mouvement, encourageant les lycéens à faire valoir leur droit devant un gouvernement qui met leur santé en péril. En effet, le gouvernement avait promis de mettre en place des mesures de sécurité plus strictes au sein des établissements scolaires. Mais force est de constater qu’aucune mesure n’a été prise jusqu’à présent à part le port du masque qui demeure obligatoire.

Si la situation est plus calme à Lyon, il n’en demeure pas moins que l’incompréhension plane dans la métropole. Les lycéens de Lyon n’ont pas eu le courage de bloquer leur école par crainte des représailles. Sans le soutien des profs et de l’administration scolaire, des sanctions pourraient effectivement tomber.

Le communiqué du syndicat dénonce principalement l’adoption de mesures qui sont contre les enjeux sanitaires actuels et qui visent plutôt la sauvegarde de l’économie. Le gouvernement avantage l’économie au détriment de la santé des élèves, et celle de leurs parents et enseignants.

Les parents d’élèves aussi se sont mis du côté de leurs enfants pour protester contre ce laxisme dans les écoles. La plupart des lycées sont en surnombre, avec, en moyenne, 1600 élèves qui se croisent régulièrement et plusieurs fois par jour. Les seules mesures consistent au port des masques et à l’aération des salles de classe. Ces mesures ne sont pas suffisantes pour protéger les élèves.

Le gouvernement aurait dû préconiser le télétravail et les cours en ligne pour permettre aux élèves de poursuivre leur scolarité en toute quiétude.

La France connaît un nouveau confinement depuis la semaine dernière face à la recrudescence du virus. Ce dernier confinement se distingue du précédent par le manque de rigueur qui laisse à douter sur son efficacité.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email