lyon metropole

Après le vote du RSA jeunes, la Métropole de Lyon expérimente très bientôt un « Revenu de Solidarité Jeunes » (RSJ)



Le lundi 15 mars, la Métropole de Lyon a voté le RSA jeunes pour les moins de 25 ans, et le déploie à partir du 1er juin 2021. Les bénéficiaires sont 2000 jeunes âgés de 18-24 ans, qui sont en situation de précarité et sans soutien, après être sorti du système scolaire. Ils recevront un accompagnement en forme d’allocation mensuelle.

Tout ce qu’il faut savoir sur le déploiement expérimental du RSJ

L’exécutif de la Métropole de Lyon s’intéresse aux jeunes frappés par la crise sur son territoire. C’est à travers le déploiement expérimental d’un « Revenu de Solidarité Jeunes » qu’elle vole au secours de jeunes de 18-24 ans en précarité financière sur son territoire. 

D’ailleurs, elle confie : « Avec nos moyens métropolitains, nous avons choisi de concentrer nos efforts sur les jeunes hors des radars, ceux pour qui aucune solution n’existe […] À l’heure actuelle, dans le contexte de crise sanitaire et économique, les jeunes font partie des populations les plus touchées, sur le territoire métropolitain lyonnais, 1 jeune sur 5 vit en dessous du seuil de pauvreté ».

Dans son élan, la Métropole de Lyon est accompagnée par 17 partenaires, dont 7 associations et 10 missions locales. Ces partenaires sont chargés du suivi et de l’instruction des jeunes ciblés grâce au maillage du territoire lyonnais. Au nombre de ces instructeurs du RSJ, figurent la mission locale de Lyon du 7e arrondissement, la mission locale de Vaulx-en-Velin et celle de Villeurbanne.

À partir du 1er juin 2021, en dehors des étudiants, près de 2 000 jeunes âgés de 18 à 24 ans bénéficieraient du soutien par an. Il s’agit d’une allocation mensuelle de 400 euros pour le jeune sans revenu, ou de 300 euros pour le jeune qui travaille, mais gagne moins de 400 euros par mois.

L’aide sera attribuée pour un trimestre entier, suivi d’une réévaluation trimestrielle de la situation du bénéficiaire. Un jeune pourra bénéficier de cette allocation pour une durée maximum de huit trimestres, sauf cas de changement de sa situation pendant un trimestre qui sera le dernier où il recevra cette allocation. 

Pour être jeune bénéficiaire, il faudra être étranger ou français en situation régulière et résider sur le territoire lyonnais depuis deux trimestres au minimum. De plus, il faut avoir quitté le système éducatif et ne pas déjà être bénéficiaire soit d’une allocation éducation de l’enfant handicapé ou d’une allocation aux adultes handicapés, soit d’un revenu de solidarité active ou de garantie jeunes. 

Un jeune qui jouit d’un contrat de jeunes majeurs ou de prise en charge parentale ou d’un tiers ne pourra non plus être bénéficiaire du RSJ. En outre, les bénéficiaires doivent prouver avoir de faibles ressources mensuelles d’activité, soit moins 400 euros/mois.

A propos de l'auteur

Passionné d'histoire, la ville de Lyon me fascine à la fois pour son patrimoine exceptionnel mais aussi par son atmosphère si unique qui règne dans ses différents quartiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *