circulation bouchon lyon

Circulation à Lyon : retour des embouteillages

Après trois mois de repos, les embouteillages sont de retour avec toujours les mêmes conséquences : bouchons sur les voies et énervement des conducteurs.

Le répit aura été de courte durée (juste le temps du confinement). En effet, depuis le début du déconfinement, les grandes routes sont prises d’assaut par les automobilistes, ce qui génère un plus grand trafic. En parallèle, certains axes sont fermés à la circulation pour travaux, les transports en commun sont peu utilisés, et en fin de compte, on se retrouve face à un désordre sur de nombreux axes de Lyon.

À ceci s’ajoutent les nombreux accidents qui surviennent régulièrement sur ces voies occasionnant encore plus d’embouteillages. L’énervement est à son comble, ce qui est à la base des affrontements entre automobilistes et autres usagers de la route.

Une situation chaotique

Les Lyonnais ne sont pas au bout de leurs peines avec les travaux en cours. En effet, la collectivité a entrepris des travaux de réaménagements des pistes cyclables. Ces chantiers qui sont, à l’évidence, source de bouchons ne sont pas surtout en faveur des automobilistes. Ces travaux engagés, même s’ils sont provisoires, sont à l’avantage des cyclistes qui y trouvent leur bonheur au détriment des automobilistes.

De l’avis des usagers, les pistes cyclables seraient en grande partie responsables des embouteillages et des bouchons. Des automobilistes impatients finissent par brûler les feux rouges provoquant ainsi des accidents qui créent encore plus de bouchons.

Le même phénomène se remarque sur les axes de sortie de Lyon qui ont été bloqués au retour de Paris pendant le week-end. La mise en cause ? La trémie 6 donnant au pont Gallieni qui a été fermée pour cause de chutes de flocage du plafond.

Ainsi, les automobilistes, pour ne pas être bloqués, se ruent vers d’autres sorties qui sont vite congestionnées par une longue file de voitures.

Du côté sud également, c’est la même situation chaotique : la sortie sud de la métropole est fermée, provoquant un autre bouchon sur l’échangeur de Perrache. Cette fois, c’est une manifestation publique qui en est à l’origine. Une manifestation provoquée justement par la circulation devenue difficile ces derniers temps dans la ville de Lyon. Une situation compliquée qui en entraîne une autre.

Selon l’opérateur de GPS de la ville de Lyon, le taux de congestion a été de 43 % au cours de la semaine écoulée, soit deux fois plus que la semaine précédente.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email