eric-poitevin-exposition-lyon-2022

Exposition au Musée des Beaux-Arts de Lyon : Éric Poitevin impressionne par ses œuvres

Reconnu comme une figure majeure de la photographie contemporaine française, Éric Poitevin a une fois encore fait parler de lui au Musée des Beaux-Arts. Le photographe a exposé des œuvres impressionnantes qui ne laissent pas indifférents les amoureux d’objets d’art. Il propose un véritable chef-d’œuvre.

À la découverte des œuvres d’Éric Poitevin au Musée des Beaux-Arts à Lyon

L’exposition de l’œuvre d’Éric Poitevin a lieu notamment à la villa Médicis à Rome et au Frac Auvergne. Celle-ci regroupe de nombreuses séries photographiques qui illustrent un intérêt pour la nature, l’homme ainsi que l’animal. En effet, ces séries photographiques portent sur de sous-bois (1995) ou sur de chevreuils tués (1993). Elles portent également sur de religieuses (1990) ou encore sur d’anciens combattants (1985). 

Par ailleurs, le travail effectué par Éric Poitevin a été réalisé en reconsidérant notamment les genres de la peinture classique. Ceux mis en exergue ici sont : paysage, nu, vanité, nature morte et portrait. Ainsi, dans la conception de ses œuvres, le photographe a accentué sa réflexion autour du corps et de la nature. À partir de cette exposition, Éric Poitevin apporte une innovation dans le monde de la photographie. En effet, l’homme permet de voir autrement les œuvres d’artistes moins connus de la collection du musée.

Au nombre de ceux-ci, on peut citer : Frans Snyders, Lucas Cranach, Odilon Redon, Francisco de Zurbarán, etc. Ainsi, Éric Poitevin met en résonance leurs œuvres avec ses propres photographies. En ce qui concerne la présentation de son œuvre, l’artiste montre, d’entrée, son approche de la photographie. 

Ceci s’illustre par un voile de visée et une prise de vue à la chambre. Cette réalisation incarne le processus de la révélation, de l’apparition et de la disparition. Il faut souligner que ce voile de visée apparaît dans des photos en blanc et noir. Ces dernières font allusion à la sculpture anonyme d’une femme portant un voile

Bien que cette dernière soit cachée, elle pleure tout en exprimant une souffrance qui est bien perçue. Éric Poitevin fait également découvrir d’autres œuvres très intéressantes.

A propos de l'auteur

Passionné d'histoire, la ville de Lyon me fascine à la fois pour son patrimoine exceptionnel mais aussi par son atmosphère si unique qui règne dans ses différents quartiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.