lyon-confinement

Lyon : vers un reconfinement ?

À la veille d’une nouvelle allocution du Président de la République, la ville de Lyon doit-elle s’attendre à un nouveau confinement ? La métropole de Lyon connaît une flambée des cas de contamination depuis quelque temps. La ville pourrait être concernée par les mesures du gouvernement.

Lyon dans la zone d’alerte

L’épidémie du coronavirus est en forte progression dans la région Rhône-Alpes depuis quelques jours. Si certaines villes paraissent stables, la situation des métropoles inquiète les autorités politico-administratives. Depuis le samedi, la ville de Lyon figure sur la liste des zones d’alerte au même titre que Saint-Étienne et Grenoble. Des mesures restrictives ont déjà été prises pour freiner la propagation du virus dans cette ville où les chiffres sont en constante évolution.

Les bars sont déjà fermés et les restaurants sont soumis à un contrôle strict. Faut-il s’attendre à des mesures plus restrictives encore dans les jours à venir ? Cependant, l’hypothèse d’un reconfinement général est toujours écartée compte tenu des conséquences lourdes à supporter.

Lors de son allocution au journal télévisé du mercredi soir, le Président de la République devrait annoncer les mesures à prendre. Le conseil de défense déterminera l’étendue de ces mesures dont l’objectif est de mettre le pays à l’abri d’un autre confinement

Possibilité d’un reconfinement ?

Certains ont évoqué la possibilité d’un reconfinement partiel et des couvre-feux par endroit. Selon le conseil scientifique, c’est la seule façon de comprimer les rencontres privées ou estudiantines. Au nombre des mesures prises, il y a la mise en place d’une bulle sociale. Cette mesure consiste, pour tous les foyers, à préciser, avec exactitude, le nombre de personnes avec qui il reste en contact.

Il s’agit d’une liste très limitée aux personnes essentielles. Le but, pour le moment, est de sauvegarder la capacité d’accueil des hôpitaux. La problématique d’un total reconfinement sera effective quand les hôpitaux seront vraiment débordés. Dans la soirée du mardi, il y avait 221 patients admis en réanimation, soit 21 cas de plus que la veille, et il y a de plus en plus de cas testés positifs.

Pour l’heure, le scénario catastrophe n’est envisagé qu’au niveau des hautes sphères, mais la réalité est toute autre selon le conseil scientifique. L’inquiétude des Français, en général et celle des Lyonnais plus précisément, se situe au niveau des déplacements. En cette veille des vacances de Toussaint, des voyages et déplacements sont prévus dans tout le pays, voire à l’étranger. Faut-il envisager des annulations ? Ce n’est pas encore l’avis du ministre du Tourisme.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email