distances scenocosme lyon

[scenocosme] – contaminations artistique et hybridations

Bonjour, voici le communiqué de presse de « Scenoscosme » pour Juin 2020.

Malgré la situation et les fermetures des lieux artistiques, nous gardons toujours espoir de continuer à exposer nos oeuvres.
Notre installation interactive Distances réalisée en réaction à la situation actuelle a suscité l’intérêt du GIFF // Geneva International Film Festival qui souhaite l’exposer cette année.

Pendant cette période, nous avons pris le temps de travailler sur 2 nouvelles créations actuellement en cours.

– Contaminations est une hybridation symbolique entre le corps et des épines.
L’épine nous est apparue comme un symbole fort de ces nouvelles distances physiques et sociales nées et vécues au cours cette période d’isolement. Aussi piquantes que subites, ces distances nous affectent profondément en transformant notre rapport aux autres et au monde. L’épine est une projection mentale sur la perception de nos propres corps, marqués par la crainte, la souffrance et la recherche d’une protection.

– Iris est une œuvre interactive visuelle et sonore en cours de création qui se révèle et se modifie avec le regard

Dès que possible, nos oeuvres interactives exposées au ZKM – Center for Art and Media Karlsruhe – Karlsruhe (Germany) et au Centre culturel Pauline-Julien – Trois-Rivières (Canada) seront de nouveau accessibles. Nous espérons continuer à exposer nos installations ailleurs dans le monde, dès septembre, pour Rijeka 2020 European Capital of Culture – Rijeka (Croatia), pour No Vacancy, Miami Beach : A Contemporary Art Happening – Miami (USA) et pour ISEA 2020 Montreal – International Symposium on Electronic Art – Montreal (Canada)

Nous remercions tout particulièrement la Maison folie le Colysée / centre culturel – Lambersart (Fr) de leur confiance et de nous inviter à nouveau en septembre avec 3 de nos oeuvres.

Nous remercions également la Biennale PanOramas près de Bordeaux qui propose de maintenir une partie de notre rémunération artistique prévue au départ pour notre oeuvre dans le parc et ce, malgré la décision d’annulation de la Biennale par les municipalités. Merci pour cette rarissime et gracieuse bouée de sauvetage pour les artistes-auteurs. Nous espérons revenir les voir à Cenon au parc des Coteaux en 2021 avec une de nos œuvres interactives.

Au plaisir de vous croiser dès que possible,

Grégory Lasserre & Anaïs met den Ancxt (couple d’artistes travaillant sous le nom de Scenocosme)

A propos de moi

Passionné d'histoire, la ville de Lyon me fascine à la fois pour son patrimoine exceptionnel mais aussi par son atmosphère si unique qui règne dans ses différents quartiers.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email