simplon-lyon

Inauguration à Lyon de la toute 1re « École cloud solidaire »

En partenariat avec Simplon, le géant Microsoft ouvre à Lyon la première école cloud. Cette dernière propose un programme en alternance pour les administrateurs/développeurs qui regroupe neuf différentes entreprises et qui, au démarrage, débute avec une promotion de 19 apprenants.

La première école cloud ouvre officiellement ses portes à Lyon

Inaugurée le 1er juin dernier, la première école cloud va s’installer en France et à Lyon, plus précisément. C’est en tout cas l’information que relaie « Le Monde Informatique ». L’école devrait réunir pas moins de neuf entreprises différentes, à savoir : Expertime, SCC, Devoteam, Exakis, Hardis, Squadra, Inetum, Visiativ et TeamWork. Un groupement de partenaires qui aura à cœur de se créer un réseau professionnel qualifié au soutien de ses besoins.

Cette école cloud, agréée entreprise solidaire d’utilité sociale par l’État, intègre dans son programme d’enseignement 19 apprenants, dont 60 % ayant au minimum un niveau Bac. En ce qui concerne la moyenne d’âge, elle est de 28 ans. Le programme de formation est étalé sur une durée 6 mois de cours intensifs, suivi d’une période de 12 mois d’alternance au sein des entreprises partenaires de l’école.

Même si tous les apprenants ont au moins un niveau Bac, l’admission au programme de l’école n’est liée à aucune condition de diplôme ni de prérequis techniques. Simplon reste donc fidèle à sa politique en misant sur une formation accessible à tous les profils. Celle-ci possède toute la flexibilité nécessaire pour mener chaque apprenant à l’obtention d’un titre d’administrateur système DevOps de niveau 6. Une certification reconnue par le ministère du Travail et enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

En addition, les apprenants passeront différentes certifications cloud estampillées Microsoft pendant le déroulé du cours. De quoi faciliter leur formation en alternance. Preuve que Lyon est devenue incontestablement une plaque tournante de l’enseignement du numérique en France et dans le monde, « Le Monde Informatique » nous apprend le lancement dans la ville d’un nouveau programme de qualification à destination des femmes. Son but : aider à la féminisation des métiers du numérique.

Baptisé « SAS Hackeuses », il s’agit d’un véritable parcours professionnel qui a pour objectif de préparer des femmes à valider leur participation à la prochaine promotion de l’École IA (Intelligence Artificielle) désormais implantée dans la métropole lyonnaise. Le programme, qui a duré entre 6 et 7 semaines, s’est achevé le 1er juin dernier. Un premier pas qui en appellera sûrement d’autres.

A propos de l'auteur

Passionné d'histoire, la ville de Lyon me fascine à la fois pour son patrimoine exceptionnel mais aussi par son atmosphère si unique qui règne dans ses différents quartiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.