fontaine bartholdi

L’étrange histoire des fontaines perdues de la place des terreaux

La place Terreaux avant de connaître la fontaine Bartholdi possédait une fontaine dite de dragon qui a disparu au cours de la révolution dans d’étranges circonstances. Des années plus tard, la même place des Terreaux connaît une autre fontaine qui disparaît aussi. Aujourd’hui, on y trouve la fontaine de la Garonne, mais l’histoire de ces deux fontaines perdues demeure mémorable.

La disparition de la fontaine du dragon 

Au XVIIIe siècle, la place Terreaux reçoit une fontaine en forme de dragon de bronze. L’œuvre a été réalisée par Ambroise Piot, mais a connu un triste sort. Il faut rappeler que cette fontaine n’a jamais fonctionné correctement et même après les maintes tentatives de correction faites par le concepteur. La décision de la retirer de la place des Terreaux à Lyon fut prise en 1711. Ensuite, un modèle beaucoup plus simple avec un unique jet, mais surtout qui fonctionne correctement a été installé. Malheureusement durant la révolution la fontaine disparaît et reste introuvable jusqu’à ce jour. 

La fontaine conçue par Mathurin Moreau

Sur la place Fourvière, une fontaine a été conçue par Mathurin Moreau et inaugurée en 1857. Elle existe en 20 exemplaires environ et se retrouve dans de nombreuses villes dans le monde. Au Caire, à Buenos Aires, Valence, etc. quelques années plus tard, précisément en 1892 elle est envoyée pour orner la place Guichard. En 1946 alors que la rue Moncey était en pleine construction, la fontaine disparaît et on ne la retrouvera jamais.

La fontaine actuelle Bartholdi place des Terreaux

La fontaine Bartholdi ou encore la fontaine de la Garonne a été conçue par le célèbre Auguste Bartholdi à qui nous devons la statue de la Liberté. Cette fontaine qui trône à la place des Terreaux était en réalité prévue pour la ville Bordeaux. 

En 1857, la ville bordeaux décide d’installer à place des Quinconces une fontaine. Le concours est lancé et Bartholdi, à l’époque, âgé de 23 ans le remporte. Il s’inspire du bassin d’Apollon situé à Versailles et propose son œuvre. Seulement aucune suite n’est donnée à son projet. En 1886, le maire de Bordeaux lui fait appel à nouveau pour terminer son œuvre. Une seconde fois, le projet est arrêté, car le maire le trouve trop cher. 

Le maire Lyon qui est séduit par cette œuvre la négocie pour un prix de 100 000 francs alors qu’à l’origine elle valait 150 000 francs. En 1890, Bartholdi accepte d’installer la fontaine de la place des Terreaux à Lyon. Elle fut installée en 1895, mais à cause de raisons d’ordre architecturales, elle est déplacée face au Musée des Beaux-Arts. Celle-ci par contre est présente jusqu’à ce jour. On espère qu’elle ne connaîtra pas le sort des deux précédentes fontaines.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *