groupe-lip-lyon-7

Le groupe lyonnais LIP favorise le partage de la valeur entre ses salariés

Partager cet article :

LIP est un groupe spécialisé dans le recrutement et l’intérim sur le marché du travail crée à Lyon. Il arrive à générer en moyenne plusieurs millions de chiffres d’affaires par an. Amorçant une nouvelle phase de croissance, il décide d’ouvrir son capital à ses salariés. Loin d’être arbitraire, cette décision surprenante doit créer de l’engagement et de la fidélisation chez les équipes. Pour l’instant, près de la moitié des salariés éligibles y ont déjà adhéré.

Une avance sur la généralisation du partage de la valeur

Depuis quelque temps, les Français réfléchissent énormément sur le concept de partage de la valeur en entreprise. À cet effet, plusieurs syndicats de salariés ont entamé des négociations avec le patronat. Plutôt fructueuses, ces négociations ont abouti à l’élaboration du projet ANI (accord national interprofessionnel).

Ce projet prometteur devrait bientôt être transcrit au rang des droits sociaux. En attendant sa mise en place, quelques entreprises prennent déjà des initiatives allant dans son sens. C’est le cas du groupe d’intérim LIP qui ouvre officiellement son capital à ses salariés permanents. Il permet à ses salariés d’investir dans ses activités pour prendre part à la répartition des gains générés.

Une majorité d’adhérents

Au terme de cette année 2023, LIP espère réaliser 470 millions d’euros de chiffre d’affaires. Afin d’atteindre cet objectif, le groupe lyonnais veut compter sur ses 645 salariés. Parmi eux, près de 520 salariés sont parfaitement éligibles pour prendre part au capital du groupe. 

Si certains n’ont pas encore sauté le pas, d’autres ont très vite saisi l’opportunité. Ainsi, ce sont plus de 250 salariés qui ont acquis des actions. Pour cela, ils ont dû acheter un ticket moyen qui dépasse la barre de 9 200 euros. Grâce à cette opération, le groupe a pu réunir plus de 2 millions d’euros. 

Un objectif atteint au prix de gros efforts

LIP a bataillé durant plusieurs années pour pouvoir ouvrir son capital à ses salariés. En 2012 et 2016, il avait tenté de réaliser son projet. Malheureusement, il s’est heurté à plusieurs obstacles juridiques. Afin de finaliser son dossier, il a alors dû faire appel à Sarra Bemeki, une juriste. Il s’est aussi fait accompagner d’autres avocats, de son directeur financier François Capeltard et de son directeur général Thierry Labalme. 

Au prix d’innombrables efforts, il atteint officiellement son objectif. Il crée notamment la société LIP Family. La société est appelée à verser des dividendes chaque année. Son cours sera alors réévalué et le groupe prévoit en ce sens une augmentation de 40 % en 2023.

Article complet à retrouver sur lyon-entreprises.com.

En savoir plus sur le groupe LIP :

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Passionné d'histoire, la ville de Lyon me fascine à la fois pour son patrimoine exceptionnel mais aussi par son atmosphère si unique qui règne dans ses différents quartiers.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *