covid-19-lyon-dépistage

Lyon : lancement de campagnes de dépistages massifs

Cette campagne ne sera effective qu’après Noël à Lyon et Villeurbanne. En effet, après l’annonce faite par Laurent Wauquiez, ces deux villes ont dénoncé un risque de superposition des politiques sanitaires.

Lyon et Villeurbanne engagées dans l’éradication de la crise sanitaire

Ces deux villes sont sérieusement engagées dans la lutte contre le mal qui sévit actuellement. Un important dispositif a déjà été mis en place avec pour objectif de freiner la transmission du virus. Deux millions de tests ont déjà été commandés et 1000 centres sont aménagés. 

Le centre du palais des sports a une capacité de 1900 personnes par jour. Tandis que Lyon totalise plus de 42 000 personnes testées, à Villeurbanne, il est question de 15 339 tests réalisés depuis le mois de septembre.

Il est prévu que le dispositif soit redéployé pour le mois de décembre dans ces deux villes. Un arsenal qui permettra aux métropolitains d’avoir une idée précise de leur situation avant les fêtes. Cependant, les maires de Lyon et de Villeurbanne se disent circonspects par l’annonce du gouvernement de faire la campagne de test avant Noël.

Les deux hommes politiques, préférant que la campagne se déroule après les fêtes, ont saisi le conseil scientifique. Le but est d’avoir l’avis indépendant de cet organisme sur la stratégie sanitaire de leur région. Ils en appellent également au « gouvernement pour avoir une stratégie sanitaire claire ». Bien que cette initiative du gouvernement soit salutaire, il est à craindre un risque de superpositions des politiques sanitaires, selon les déclarations du maire de Lyon.

Pour les responsables des deux municipalités concernées, la campagne de test pourrait bien se dérouler après les fêtes. Ils estiment qu’au vu des dépenses engagées, du coût de la crise sanitaire et de la situation économique et sociale actuelle, cette campagne serait plus appropriée au retour des fêtes. Cela permettra d’optimiser les tests. 

Si le conseil scientifique entérine cette proposition, des moyens municipaux seront déployés pour renforcer la campagne afin que les objectifs soient atteints. Dans un tel contexte, le financement de la région pourra être un vrai soutien. Dans le calendrier de la région, la campagne devrait avoir lieu du 16 au 23 décembre 2020.

Pour le moment, il est prévu que les centres déjà installés restent ouverts tout le mois de décembre. À Lyon, les pharmacies auront la possibilité d’installer des barnums. Cependant, les élus locaux préfèrent les tests PCR qui ont déjà fait leurs preuves. Les centres de Gerland sont également plus rapides avec des résultats disponibles en 24 h.

About the author

Passionné d'histoire, la ville de Lyon me fascine à la fois pour son patrimoine exceptionnel mais aussi par son atmosphère si unique qui règne dans ses différents quartiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *