pollution-air-lyon

Dégradation soudaine de la qualité de l’air à Lyon

Selon l’observatoire de la qualité de l’air Atmo, la qualité de l’air s’est vraiment dégradée à Lyon ce jeudi. Cependant, il est prévu que la situation s’améliore à partir du vendredi.

Encore une autre dégradation de la qualité de l’air à Lyon

Durant toute la semaine, l’observatoire de la qualité de l’air à Auvergne–Rhône-Alpes a relevé une bonne qualité de l’air. L’indice de qualité oscillait autour de 30 sur 100, un chiffre satisfaisant selon les autorités de l’observatoire. En effet, plus le chiffre est bas, plus la qualité est bonne, et le 8 décembre, il était justement tombé à 20. 

Cependant, contre toute attente, le chiffre est passé à 43 sur 100 dans la matinée du jeudi 10 décembre, signe que la situation s’est dégradée. Plusieurs personnes ont pu le ressentir le matin en quittant leur domicile. Un tel fait ne peut que susciter des interrogations.

Selon l’observatoire, les conditions météorologiques stables occasionnent parfois le dépôt de particules dans l’atmosphère. Et c’est ce qui est à la base de ces augmentations qui peuvent laisser croire à une détérioration. Le cas s’était déjà présenté à fin novembre avec la pollution aux particules fines, entraînant une limitation de vitesse dans l’agglomération. 

Toujours selon l’observatoire, il n’est pas question d’une pollution aux particules cette fois, car les vents forts venant du nord annoncent une amélioration prochaine. Le chiffre devrait se retrouver en dessous des 30 sur 100 dans les heures, et cela pourrait perdurer toute la semaine à venir.

Le 21 octobre, c’est les particules désertiques qui avaient impacté sérieusement l’atmosphère de Lyon et ses environs. Plus tôt à la fin juillet, une forte canicule s’était installée dans la ville, laissant présager une pollution à l’ozone. À cet effet, la préfecture avait lancé une alerte de niveau 1 et instauré une circulation différenciée. Seulement les véhicules zéro transmission étaient autorisés à circuler pendant la période. En 2019 également, de fréquentes dégradations ont été remarquées toujours dans la métropole et ses environs.

Ce phénomène, qui s’explique par le dérèglement climatique, pourrait se répéter très souvent. D’où l’importance de prendre certaines mesures pour se protéger. Lorsque cela survient, il est recommandé d’aérer la maison. Il faut aussi éviter les endroits où la circulation est dense, car les zones sont polluées, et aussi de sortir aux heures de pointe. Il est également recommandé d’aérer la voiture et d’appeler les secours en cas de difficultés à respirer.

About the author

Passionné d'histoire, la ville de Lyon me fascine à la fois pour son patrimoine exceptionnel mais aussi par son atmosphère si unique qui règne dans ses différents quartiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *