dauphin-lyon-rhone

Lyon : un banc de dauphins en visite dans le Rhône ce 1er avril 2021



C’est à une scène plutôt unique que les Lyonnais ont eu droit cette année, à l’aube du jour des canulars, des farces et des blagues. Parce que s’ils pouvaient s’attendre, comme à l’accoutumée, à voir à l’altitude du raccordement de la Guillotière des ragondins, ils n’espéraient sûrement pas y croiser des créatures des océans.

3 dauphins en inspection hors de leur milieu naturel s’offrent en spectacle aux Lyonnais

Ce n’est plus un secret pour personne que depuis le 26 mars dernier, la ville de Lyon vit un retour de confinement partiel, et ce, pour 4 semaines. Ceci n’empêche pas les habitants qui le souhaitent d’aller faire, à 10 km à la ronde autour de chez eux, des cours tant que ce n’est pas durant le couvre-feu qui s’étend de 19 h à 6 h du matin.

C’est alors bien à l’aube, autour 7 h, que des travailleurs en route pour le service ont aperçu à hauteur du pont de la Guillotière, trois ailerons de dauphins sortant de l’eau. Mais bien avant de se rendre à l’évidence de ce moment extraordinaire dont ils ont été témoins, c’étaient d’étranges mouvements de l’eau du fleuve qui ont retenu leur attention pour commencer. 

Lisa qui était matinalement sortie acheter son pain a d’ailleurs donné ce témoignage : « C’est la première fois qu’on voit quelque chose comme ça, c’est incroyable, on a cru halluciner ». Plus tard dans la journée, les biologistes ont pu confirmer qu’il ne s’agissait pas d’hallucination, et que les ailerons étaient bien ceux d’un trio de dauphins, chacun long de 2 m environ.

En réalité, les habitants n’auraient pas du tout été surpris s’ils côtoyaient des océans où ces bêtes vivent naturellement. Cependant, en naviguant dans ces eaux fluviales les animaux se sont sûrement égarés loin de leur parcours habituel.

C’est une circonstance inhabituelle, mais pas inenvisageable parce qu’à cause des changements de courants, il arrive parfois que des prédateurs marins errent hors de leurs eaux habituelles. Invités à se prononcer sur les faits, les spécialistes ont pu expliquer comment les changements climatiques peuvent en être à l’origine

Afin de restaurer la quiétude dans les cœurs apeurés de voir ces prédateurs pourtant inoffensifs pour l’homme, les spécialistes les ont capturés et envoyés à l’Aquarium de Lyon où ils ont eu droit à un bilan de santé.

Dans les jours à suivre, leur visite prendra fin, car ils seront transportés dans les eaux méditerranéennes. Mais entre-temps, leur présence a déjà offert un spectacle inoubliable aux riverains ainsi qu’aux policiers présents sur les lieux de leur visite.

A propos de l'auteur

Passionné d'histoire, la ville de Lyon me fascine à la fois pour son patrimoine exceptionnel mais aussi par son atmosphère si unique qui règne dans ses différents quartiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *