gastronomie-lyonnaise

Itinéraire touristique à la découverte de la gastronomie lyonnaise

Partager cet article :

Reconnue comme étant la « capitale mondiale de la gastronomie », la ville de Lyon dispose d’une gastronomie riche et variée que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Dans cette ville très mouvementée, vous trouverez des restaurants dans chaque coin de rue, et vous ferez de nouvelles découvertes culinaires. Il serait vraiment dommage de faire un tour à Lyon sans découvrir sa gastronomie.

J’ai eu la chance de suivre un circuit gastronomique à Lyon avec un guide culinaire, et je voudrais partager cette merveilleuse expérience avec vous. J’ai découvert les meilleures spécialités lyonnaises et j’ai surtout eu la chance de faire le circuit avec un guide très cultivé. Ce dernier a su me présenter l’historique de la gastronomie lyonnaise ainsi que quelques anecdotes.

Meilleurs food tours à faire sur Lyon avec un guide culinaire

Voici quelques activités proposées par notre partenaire GetYourguide :

Historique de la gastronomie lyonnaise

La réputation gourmande de Lyon ne date pas d’aujourd’hui. Elle remonte en effet à l’Antiquité, période au cours de laquelle Lugdunum avait le monopole de la commercialisation du vin. Aussi, il faut dire que Lyon est située au cœur des régions productrices. De ce fait, elle est suffisamment approvisionnée. Toutes les variétés sont trouvables facilement dans cette ville, que ce soit le bœuf, le gibier, les volailles, les fromages…

De plus, Lyon est très proche des vignobles tels que Bourgogne, Côtes-du-rhône et le Beaujolais ce qui lui permet de proposer des vins d’excellentes qualités.

Outre cette situation géographique avantageuse, la gastronomie lyonnaise doit beaucoup aux femmes, qui étaient d’abord des cuisinières de certaines familles bourgeoises avant de décider de s’installer à leur propre compte au 19e siècle. Elles ont ainsi permis de découvrir de délicieux repas lyonnais.

Mère Brazier est l’une des mères les plus célèbres qui a vraiment favorisé la réputation gourmande de la gastronomie lyonnaise. En effet, elle accueille les gourmets dès 1921 et certaines personnalités publiques telles que le Général Charles de Gaulle font connaître sa cuisine. C’est en 1935 que le critique gastronomique Curnonsky qualifie Lyon de la « capitale mondiale de la gastronomie ».   

Les spécialités lyonnaises

Avant de vous parler des restaurants découverts lors de mon circuit gastronomique, laissez-moi vous présenter quelques spécialités de la ville de Lyon. 

Entrées froides

L’une des entrées froides reconnues comme étant une spécialité lyonnaise est la salade lyonnaise. C’est l’entrée froide incontournable des Lyonnais.

Elle est encore plus consommée en période estivale. C’est une entrée faite à base de laitue, des lardons frits ou des foies de volaille, des croûtons de pain et un œuf poché. Le plat est présenté de façon esthétique et attirante. N’hésitez pas à déguster la salade lyonnaise. Vous allez sans doute apprécier. 

Les plats chauds

En ce qui concerne les plats chauds, j’ai été épaté par plusieurs plats, tous délicieux. Je suis reparti chez moi avec plusieurs recettes à essayer à la maison. 

Le gratin de cardons

Ce plat met en valeur le cardon, un légume avec beaucoup de vertus et que peu de personnes consomment. Le gratin de cardons se prépare facilement et de façon très rapide. Il se prépare gratiné au four, dans un plat beurré, avec du fromage râpé, des cardons et la sauce béchamel

La poularde de Bresse demi-deuil

Si vous êtes un amateur de viande, vous allez inéluctablement adorer la poularde de Bresse demi-deuil. Grâce aux récits du guide, j’ai compris que cette recette a été inventée par mère Filloux, l’une des célèbres mères lyonnaises.

La poularde est bien marinée pendant 2 à 3 heures, puis elle est incisée et farcie de quelques tranches de truffe noire. Ce plat est un classique de la gastronomie lyonnaise, et il peut être accompagné de légumes et d’une sauce de votre choix. 

La quenelle

Véritable plat traditionnel, elle existait depuis le XIX ° siècle. Pour la préparer, vous aurez besoin de farine, de beurre et de lait. Selon vos goûts, elle peut être parfumée à la volaille ou au brochet. La quenelle est préparée avec une sauce béchamel ou une sauce Nantua, et elle est généralement accompagnée de riz. 

Le poulet Célestine

Cette recette a été inventée par le Chef Rousselot, en dédicace à sa patronne Célestine. Il était amoureux de sa patronne, et voulait lui rendre hommage. Le poulet est mijoté dans du vin blanc, avec une cuillère de Cognac, et on y ajoute des tomates et des champignons. Les pommes de terre dorées au beurre avec du persil accompagnent souvent ce plat. 

Le tablier du sapeur

C’est une recette typique de Lyon, préparée avec les abats, les tripes et le gras double de l’animal. Tous ces morceaux de viande sont marinés dans du vin du blanc, avec du citron et de la moutarde. Le tablier du sapeur est consommé avec des pommes de terre vapeur avec de la sauce gribiche. Par ailleurs, cette recette doit son nom à Maréchal de Castellane, un ancien gouverneur militaire à Lyon. 

Les apéritifs 

La particularité en ce qui concerne les apéritifs à Lyon, c’est qu’ils sont servis dans des pots lyonnais. Il s’agit en réalité d’une bouteille d’une contenance de 46 cl utilisée dans les bistrots et dans les bouchons. Généralement remplie de Beaujolais ou de Côte du Rhône, cette bouteille est une spécialité exclusive de Lyon.

En dehors de ce fameux pot, les Lyonnais aiment bien déguster des grattons de porc ou des fritons de canard en apéritif. 

Les fromages

Quand on parle de fromage à Lyon, la préparation à laquelle on pense immédiatement est la cervelle de canut. Cette préparation est la plus répandue dans les restaurants lyonnais, et je peux vous assurer que ce succès est justifié.

cervelle des canuts
cervelle des canuts

Préparée à base de fromage blanc de chèvre, la cervelle de canut a un goût excellent. Certains ingrédients tels que le poivre, le sel, l’ail, l’huile d’olive et le vinaigre sont ajoutés au fromage blanc de chèvre pour la recette.

Elle est généralement servie dans un bol, et peut être accompagnée de pommes de terre. Par ailleurs, vous pouvez trouver d’autres fromages de la région tels que le Saint Marcellin et le Saint Félicien sur les marchés.

Les gâteaux et pâtisseries

Lyon, reconnue pour sa riche tradition culinaire en France, offre une variété de gâteaux et pâtisseries qui reflètent son héritage gastronomique. Voici quelques-unes des spécialités lyonnaises les plus célèbres :

  1. La tarte (ou brioche) aux pralines roses : C’est l’une des pâtisseries les plus emblématiques de Lyon. Elle est faite avec une pâte brisée ou sablée garnie d’un mélange de pralines roses concassées (amandes enrobées de sucre cuit coloré en rose) et de crème. La tarte est connue pour sa couleur vibrante et son goût sucré unique.
  2. Le Coussin de Lyon : Ce n’est pas exactement un gâteau, mais plutôt une confiserie emblématique de la ville. Il est composé d’une pâte d’amande parfumée au curaçao, enrobée de chocolat de forme carrée, ressemblant à un petit coussin. Il a été créé au début du XXe siècle par la maison Voisin.
  3. Le gâteau de Saint-Genix : Bien qu’originellement associé à la ville de Saint-Genix-sur-Guiers, ce gâteau a gagné en popularité dans la région lyonnaise. Il s’agit d’une brioche moelleuse garnie de pralines roses, offrant un mélange de douceur et de textures.
  4. La bugne lyonnaise : Les bugnes sont de petites pâtisseries frites, semblables à des beignets, traditionnellement préparées pour le carnaval avant le Carême. Il existe deux types principaux : les bugnes moelleuses et les bugnes croustillantes. Elles sont souvent saupoudrées de sucre glace.
  5. Le sablé de Lyon : Un biscuit délicat et friable, souvent associé à la cuisine lyonnaise. Il peut être parfumé avec des zestes d’agrumes ou de la vanille pour ajouter une touche de saveur.

Les meilleurs endroits pour déguster les spécialités lyonnais

À présent que vous avez une idée des spécialités de la ville, je vous présente les destinations qui m’ont le plus marqué au cours de mon circuit gastronomique. Grâce à mon guide, j’ai pu déguster les plats des meilleurs cuisiniers de Lyon. 

Les bouchons du Vieux-Lyon

Commencez votre visite par le célèbre quartier du Vieux-Lyon, un quartier culturel classé au patrimoine culturel de l’UNESCO. Découvrez et appréciez les bouchons lyonnais, qui sont l’une des spécialités de la ville que vous devez absolument voir. Ces petits restaurants proposent des plats typiques de la gastronomie lyonnaise, pour des prix très abordables. Le terme « bouchon » serait utilisé depuis l’époque où les auberges servaient du vin. Pour le service, ils se signalent par un bouchon de liège accroché à leur enseigne.

Dans le quartier du Vieux-Lyon, il existe des bouchons dans chaque coin de rue, et vous pourrez découvrir une palette de recettes lyonnaise. L’une des spécificités des bouchons lyonnais est l’excellente qualité des plats.

Ces restaurants ne jouent pas avec la qualité. Ils mettent tout en œuvre pour préserver la réputation de « capitale mondiale de la gastronomie de Lyon ». De plus, à l’intérieur des bouchons, il règne une bonne ambiance, conviviale et chaleureuse.

Parmi les nombreux bouchons du Vieux-Lyon, l’un de mes préférés est indiscutablement l’Auberge des Canuts. Ce bouchon dispose même d’une terrasse pour profiter au maximum de ce beau temps. Le Palais Saint-Jean propose également une cuisine goûteuse avec un excellent accueil. 

Les Halles Paul Bocuse

Situé dans le quartier de la part de Dieu, les Halles Paul Bocuse est considéré comme le carrefour de la gastronomie lyonnaise. Ce temple de la gastronomie lyonnaise est structuré en une cinquantaine d’espaces réservés aux restaurants et aux commerces.

C’est l’endroit incontournable pour découvrir la gastronomie lyonnaise, apprendre sur son histoire et pour connaître toutes les recettes. Son nom lui a été donné pour rendre hommage à Paul Bocuse, la figure de proue et l’ambassadeur de Lyon dans le monde. Dans cette institution culinaire, j’ai pu déguster les plats des meilleurs chefs cuisiniers. 

La maison Giraudet

Dès l’entrée, le premier stand vers lequel le guide m’a conduit est celui de la maison Giraudet. Cette grande maison lyonnaise est spécialisée dans la préparation de la quenelle. Sur son stand, les quenelles sont disponibles en plusieurs arômes, mais la recette traditionnelle que j’ai d’ailleurs beaucoup aimée est la quenelle de Brochet Sauce Nantua. C’est un véritable délice que je vous invite à goûter lors de votre visite. 

L’îlot des Gourmets

L’îlot des Gourmets est un charcutier traiteur reconnu comme l’un des meilleurs dans son domaine. Il faut dire que la charcuterie occupe une place importante dans la gastronomie lyonnaise. Chez ce traiteur, j’ai pu déguster le jésus de Lyon, le saucisson brioché ainsi que la rosette. La qualité des produits servis est irréprochable. 

La maison Sibilia

Il s’agit également d’un charcutier traiteur, qui est reconnu par les plus grands professionnels comme étant la meilleure charcuterie de Lyon. Elle propose de la charcuterie traditionnelle depuis 1992. J’ai été charmé par la décoration des lieux.

Le cadre est vraiment attrayant et donne envie de déguster. Un tableau de célébrités se trouve sur le stand, et on y voit les photos de Colette Sibilia, accompagnée de plusieurs noms de la gastronomie lyonnaise tels que Paul Bocuse. Aujourd’hui, c’est Bruno Bluntzer qui a repris l’enseigne sur Lyon en conservant le nom de la Maison Sibilia.

La maison Bahadourian 

Vous serez probablement étonné de voir ce nom non français parmi les grandes maisons spécialisées dans l’art culinaire. En effet, Djebraïl Bahadourian est un arménien, installé à Lyon depuis 1929. Il est spécialisé dans les épices et les produits orientaux.

bahadourian epices lyon

C’est un homme d’affaires très réputé dans la ville, à tel point qu’aujourd’hui une place porte son nom. Son stand a été l’occasion pour moi de découvrir certains produits orientaux très intéressants. Mon aventure dans les halles Paul Bocuse a été très riche et très agréable. 

L’Auberge du pont de Collonges

C’est le nom du restaurant du pape de la gastronomie lyonnaise Paul Bocuse. Ce cuisinier français est considéré comme l’un des pionniers de la nouvelle cuisine ainsi que le porte-flambeau de la gastronomie lyonnaise. Il a reçu trois étoiles Michelin sans interruption depuis 1965 jusqu’en 2020, et a été nommé « Chef du siècle » par Gault-Millau en 1989. Il serait donc inadmissible de faire un food tour à Lyon sans visiter son auberge. 

L’auberge est située à Collonges-au-Mont-d’Or, et est considérée comme l’un des temples de la cuisine française. Ce restaurant deux étoiles attire non seulement par la qualité des plats servis, mais également par sa décoration. Il est décoré de peintures et de sculptures de Paul Bocuse. Le service se fait au guéridon et c’est l’endroit idéal pour déguster les plats traditionnels lyonnais. 

Lyon et ses vignobles alentour

La ville de Lyon est certes réputée pour sa gastronomie, mais sachez également que c’est une ville où les gens consomment beaucoup de vins. La preuve, la plupart des plats sont accompagnés de quelques verres de vin. Lyon dispose en effet de certains vignobles tels que Beaujolais, la Côte Rôtie, les Coteaux des Lyonnais dans ses alentours. Ainsi, vous pourrez déguster des vins locaux au cours de votre visite. 

Comment faire un circuit gourmand à Lyon ?

Si tout comme moi vous êtes passionné par la gastronomie lyonnaise, vous pouvez vous inscrire aux circuits gourmands proposés par des agences dans la ville. En effet, plusieurs agences offrent aujourd’hui des prestations de food tour sous différentes appellations pour vous permettre d’apprendre plus sur la cuisine lyonnaise.

Des trajets très intéressants avec les meilleures destinations vous sont proposés pour une visite enrichissante. De plus, des guides locaux sont souvent mis à votre disposition pour quelques récits historiques et quelques anecdotes.

Rendez-vous en ligne pour choisir l’itinéraire qui correspond à vos attentes. De plus, vous pouvez faire les visites en groupe, pour un moment de partage en famille et entre amis ou encore des visites solos. 

J’espère que mon expérience vous a été utile et que vous avez appris un peu plus sur la gastronomie lyonnaise. 

Partager cet article :

A propos de l'auteur

Passionné d'histoire, la ville de Lyon me fascine à la fois pour son patrimoine exceptionnel mais aussi par son atmosphère si unique qui règne dans ses différents quartiers.

Commentaires

  1. Bonjour,
    Article très intéressant ! Attention cependant, la charcuterie Sibilia n’est plus gérée par la famille Sibilia, mais par Bruno Bluntzer, qui en a repris la direction en 2011 et a permis l’ouverture de plusieurs autres points de vente dans Lyon 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *